(Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.



 
TG MURDER PARTY : clique & rejoins la folie de Mister Joker.
soyez fous, on vous aimera encore plus !

(Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
Messages : 25
Age du perso : 29 ans
taff : psychologue
avatar
✉ identity card ✉
Jedi be careful.

MessageSujet: (Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.   Lun 26 Sep - 0:22


Talk to me, tell us who you are.
A.
25+
nana
DC/TC/QC (prénom only)
» nom(s) - Williams
» prénom(s) - Aalyah Satine
» âge - 29 ans
» origines - Américaine
» boulot - Psychologue
» orientation sexuelle - Hétérosexuelle
» liens - ici - à remplir pour la validation.
» logement - immeuble.
» groupe - citizens & students .
» recensement -
Code:
[color=#9e3333]Blanca Suárez[/color] [url=http://guide2depravity.forumgratuit.org/u510]»[/url] Aalyah S. Williams


Mon vrai nom est Alicia V. Moore et j'ai été obligée de changer d'identité, de ville à l'aube de mes dix huit ans. Pourquoi ? Parce que je venais d'assister au meurtre d'un baron d'un cartel de drogue, j'étais le seul témoin, la menace à éliminer. On m'a entendu, on m'a cru et j'ai dû quitter ma ville, mes amis et même ma famille... tout le monde pense que je suis morte. J'ai même assisté de loin à mon enterrement en ayant une seule envie, celle d'aller serrer ma mère dans mes bras ainsi que mon père et ma meilleure amie. La police a bien fait les choses. M'effacer, pour me reconstruire. On m'a donné le choix, soit j'en parlais à ma famille et je les entraînais là dedans, soit je faisais tout ça seule... j'ai choisi la seconde option. J'étais morte de trouille quand on m'a transféré à New York et que j'ai rencontré celui qui allait devenir mon tuteur d'une certaine façon. Mon ange gardien.

Devenir Aalyah n'a pas été chose simple. Il m'a fallut me reconstruire entourée d'un parfait inconnu. Bourru, pas très bavard, il était là pour assurer ma protection, me babysitter. Autant dire que c'était une corvée autant pour l'un que pour l'autre... et pourtant, jamais il ne m'a jugé, jamais il n'a été mauvais avec moi. Plutôt compréhensif les premières nuits lorsque je m'endormais épuisée par les larmes. J'avais pris ma décision, la plus difficile de toute ma vie et je devais avancer. Si au début, Raphaël était présent sans rien dire, au bout d'un moment, il a littéralement pété un plomb. Il n'en pouvait plus de me voir prostré sur moi même et il a pris le taureau par les cornes ! Il m'a mise devant le fait accompli, soit je saisissais cette chance, soit je me morfondais mais il m'a bien prévenu, il ne m'aiderait pas et se casserait. Pas très gentil le bonhomme... mais ça a été un sacré déclic. Comme j'avais le choix de tout faire, ou plutôt faire ce qui m'était juste inimaginable avant, j'ai décidé de m'inscrire en fac de psycho. Alicia n'aurait jamais pu le faire, les frais universitaire étant trop élevés, après mon diplôme j'étais censée travailler dans un café, alors que là j'allais pouvoir poursuivre des études, poursuivre mon rêve.

Les années ont passées et petit à petit, la relation qui se tissait avec Raphaël était passée de paternaliste à quelque chose de bien plus intime. J'avais vingt quatre ans et je venais de rentrer d'une soirée où j'ai dépassé ma tolérance en alcool. Raphaël m'attendait de pied ferme, prêt à en découdre avec moi et me faire la morale, sauf que les choses ont rapidement dérapé. Je crois qu'au final, cette attirance, elle était présente depuis le début, sauf que jamais on avait osé franchir le pas... c'était chose faite. La meilleure nuit de ma vie ! La plus grosse cuite aussi... plus jamais je ne prendrais une goutte d'alcool ! Le lendemain en revanche ça a été autre chose... Raphaël s'en voulait, il avait « failli à sa mission » comme il me le disait et il a fallut que je lui promette que jamais ça ne se reproduirait et qu'on en parlerait plus pour qu'il accepte de rester. Oui mais... les choses ont encore dérapé jusqu'à ce qu'on se rende compte de l'évidence, on était amoureux l'un de l'autre. On a démarré une relation, et même si c'était interdit, même si on ne devait pas, on s'en foutait, on était tellement bien dans notre bulle. Bulle qui venait d'éclater quand on a reçu un appel des autorités. Mes parents venaient de mourir, j'étais alors âgée de vingt six ans, fraîchement diplômée. Raphaël m'a empêché de revenir à Los Angeles, c'était soit disant trop dangereux, on me reconnaîtrait et il ne voulait pas prendre ce risque. Je l'ai écouté, je lui en ai voulu, tellement qu'au final notre amour est devenu de la haine. Je ne pouvais plus le regarder dans les yeux, il m'avait privé du dernier aurevoir et ça, je ne pourrais jamais lui pardonner et je suis parti...

Il se sera écoulé une année avant que je ne prenne cette décision ne laissant qu'un mot à Raphaël. Il doit se douter que je suis revenu chez moi, dans mon ancienne ville. Il me connait par cœur, encore plus que je me connais moi même. Voilà maintenant deux ans que je suis revenue à Los Angeles, j'ai ouvert un cabinet de psychologue et j'essai d'aider au mieux mes patient. Je suis repassée dans mon quartier et quand j'ai vu la maison de mes parents, ma maison, habitée par une autre famille, je l'avoue mon cœur s'est serrée. Une nouvelle vie, une nouvelle identité... mais qui sait, peut être qu'un jour je pourrais redevenir Alicia.

▼ ▼ ▼ ▼ ▼ ▼
Revenir en haut Aller en bas
Invité
✉ identity card ✉

MessageSujet: Re: (Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.   Lun 26 Sep - 12:30


Bienvenue toi.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Age du perso : 29 ans
taff : psychologue
avatar
✉ identity card ✉
Jedi be careful.

MessageSujet: Re: (Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.   Lun 26 Sep - 12:42


Merci
Revenir en haut Aller en bas
pseudo : lolize
Messages : 2411
Age du perso : 26 ans
taff : vétérinaire & fille du sénateur de Californie
Côté coeur : que dalle, RAS.
avatar
✉ identity card ✉
Yoda Girl Babe.

MessageSujet: Re: (Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.   Lun 26 Sep - 15:43


Bienvenue mademoiselle
petit perso bien sympa, j'te valide avec grand plaisir ♥️



As I look in the mirror, see the bigger picture, I'm losing my mind, lose everything clearer. The less I see the sun, the brighter I become. Let me drowning. silvia tory corleone fuck life, fuck feelings.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 25
Age du perso : 29 ans
taff : psychologue
avatar
✉ identity card ✉
Jedi be careful.

MessageSujet: Re: (Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.   Lun 26 Sep - 17:21


Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
✉ identity card ✉

MessageSujet: Re: (Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.   


Revenir en haut Aller en bas
 
(Blanca Suárez) Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JAMIE-HOPE ♣ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
» Jessie - Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
» Funeste adage que celui des ailes de la perdition [pv Ever Alice Redbird - Yukiji Harséïs - Aoyuki Tatsuki]
» Parce qu'on cherche tous à s'améliorer
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GUIDE 2 DEPRAVITY :: Administration :: Ici c'est le FBI :: Ils sont validés
-