The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]



 
TG MURDER PARTY : clique & rejoins la folie de Mister Joker.
soyez fous, on vous aimera encore plus !

The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]
Invité
✉ identity card ✉

MessageSujet: The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]   Dim 5 Juin - 13:55


The black sheep on whom we can matter #CAMERYN
Cameron Johnson & Cameryn Lockheart
On va pas se mentir je ne suis pas vraiment à l'aise à l'idée de revoir un membre de ma famille qui jusque là n'hésitait pas à me tourner le dos ou me planter des couteaux dans le dos à l'image de mon frère qui s'envoyait Arizona, mon ex-petite amie. Oui je ne suis con, je sais ce qui se passe et mon séjour en prison m'a grandement aidé à ouvrir les yeux. C'était un bien pour un mal. Mais je me devais de franchir le cap de cette peur afin de retrouver celle qui se présentait comme ma cousine lors des quelques visites à la prison. Est-ce que je devais la croire ? N'était-ce pas une simple ruse ou un tour de mon imagination dans l'espoir de réaliser un de mes rêves ? Me faire trahir par mon frère, retrouver un membre de la famille encore clean est une chose que j'ai longuement espérer au sein de ma cellule. Camryn était l'une de mes cousines que j'ai toujours apprécié par le passé étant donné la simplicité d'esprit dont elle faisait preuve sans me mettre à l'écart ou me juger pour ce que je suis. Déjà à l'époque j'avais quelques problèmes et elle a toujours été là que ça soit physiquement ou verbalement à travers quelques appels et je ne la remercierai jamais assez pour ça. Sauf qu'elle était "revenue" comme par hasard lors de son emprisonnement. Pourquoi maintenant ? Certes j'ai donné plus aucunes nouvelles depuis que je suis parti faire un road-trip avec Arizona. Elle a probablement pensée que je l'ai abandonnée et même si ce n'était pas le cas en soi, je ne savais pas où me positionner par rapport à cette situation. De nombreuses zones d'ombres se présentaient à moi surtout quant à ses visites. Pourquoi maintenant ? Pourquoi durant cette période ? J'en savais rien.

Après quelques recherches dans l'annuaire, j'ai enfin retrouvé l'adresse où vivait ma cousine et je m'y suis finalement dirigé assez rapidement afin d'éclairer certains points. Je me rappelle encore du moment où elle m'a dit que lors de ma sortie de prison la porte de chez elle me serait toujours ouverte si j'avais besoin de quoi que ce soit, je n'allais pas cracher dessus non ? Est-ce que j'aurai fait pareil pour elle ? A l'époque oui, mais maintenant que j'étais totalement perdu je ne sais plus, il m'arrive même de douter de moi c'est pour dire. Le moteur de la Chevrolet vrombissant comme jamais, j'arriva assez vite devant la maison de Camryn. Pendant quelques secondes je resta vautré sur mon siège tout en regardant la porte d'entrée avec insistance à travers la vitre avant de la voiture, me posant au préalable plusieurs questions. Et puis merde, quand faut y aller faut y aller. Je descendis rapidement de la voiture pour ensuite me diriger vers la porte d'entrée où je toqua à plusieurs reprises tout en attendant qu'on m'ouvre. Est-ce qu'elle était là ? Je l’espérai pour pouvoir tirer tout ça au clair même si je dois avouer que je me sens assez mal à l'aise à cet instant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
✉ identity card ✉

MessageSujet: Re: The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]   Ven 10 Juin - 16:40


The black sheep on whom we can matter #CAMERON
Cameron Johnson & Cameryn Lockheart
Ma journée ne s'était pas trop mal passée et j'avais même pu finir assez tôt au bureau pour une fois. Je n'allais pas cracher sur une petite soirée bien tranquille. Non pas de sortie prévue pour moi ce soir et je n'irais pas rejoindre Madisson ou Victoria non plus. J'étais passée au supermarché rapidement pour faire quelques petites courses, afin de me préparer un bon petit repas. La mal bouffe ne m'a jamais réellement plu. Oh j'avais la chance de pouvoir manger exactement ce que je désirais sans prendre le moindre petit gramme. Par contre mon horloge biologique appréciait moyennement. Je comptais ensuite prendre un bon bain chaud, me poser devant la télévision avec un bon verre de vin rouge. Lorsque j'étais rentrée, j'avais commencé par cuisiner et j'avais fais couler mon bain. Un bon bain moussant bien relaxant. Une petite demie-heure plus tard entourée de mon peignoir, j'avais séché mes cheveux avant de retourner en cuisine pour finir ma préparation. Blancs de poulets, riz et légumes vapeur. J'allais bientôt passer à table lorsque j'entendais frapper à la porte d'entrée au lieu de sonner.  N'attends personne ce soir mon premier réflexe fut de froncer les sourcils. Qui donc pouvait bien passer à cette heure. Enfin cette heure, il n'était pas bien tard, aux alentours de vingt heures. Lorsque j'ouvris et que mes prunelles se posèrent le visage du jeune homme brun se tenant devant, j'avoue que je fus quelque peu surprise. Je savais que Cameron était sorti de prison mais, je ne m'attendais pas à le voir débarquer sur le pas de la porte. L'histoire avec mon cousin était compliquée et nous avions eu droit à de bien étranges retrouvailles. J'étais quelque peu responsable de son arrestation. Bien entendu lorsque j'avais enfin fais le rapprochement, j'étais allé lui rendre visite en taule. Je lui avais assuré qu'une fois sorti ma porte lui serait ouverte s'il avait besoin de parler ou d'autre chose. Mais, je n'aurai pas pensé qu'il vienne me voir aussi vite. Mon visage s'orna d'un sourire alors. Alors tu es sorti. Salut Cam' vient entre. Je m'effaçais pour lui laisser le passage et refermait la porte derrière nous. Je vins alors lui faire la bise tout en lui désignant le canapé. J'allais passer à table, tu veux manger un bout avec moi? Il y en a assez pour deux. lui dis-je en le laissant s'installer et en prenant place à ses cotés. Je scrutais le visage de mon cousin. Nous nous étions longuement perdu de vue et pourtant gosses nous étions hyper liés. Tout les trois d'ailleurs, son frère ainé Will trainait souvent avec nous. Moi j'étais la petite protégée du trio. Ils viellaient sur moi presque comme des frères. Et puis Cameron était parti sans rien dire. Nous n'avions pas encore pu parler de ce passé, de nos vies qui avaient divergé. J'allais aussi me servir un verre de vin rouge, tu en veux un ou tu préfères une bière peut-être? demandais-je alors me ressaisissant et me rendant compte que je ne lui avais encore rien proposé à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
✉ identity card ✉

MessageSujet: Re: The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]   Sam 11 Juin - 16:32


The black sheep on whom we can matter #CAMERYN
Cameron Johnson & Cameryn Lockheart
Non non, je ne sais absolument pas quand j'arriverai à me sortir de cette spirale révélatrice n'hésitant pas à me mettre au défi tout les jours. C'est simple, d'abord le rapprochement entre Arizona et Will et maintenant que ma cousine qui était revenue dans ma vie après des années sans nouvelles. Je vous l'accorde, j'étais responsable de cette disparition des radars, mais jamais je ne m'attendais à la voir débarquer et encore moins lors de mon séjour en prison. Pourquoi maintenant ? Avait-elle des problèmes ? Je n'en savais rien du tout, nos échanges ont étés assez brefs lors de ses visites en prison, mais si elle était dans une mauvaise passe alors je ferai tout ce qui est possible pour la sortir de là. Ce n'est pas pour rien si j'étais extrêmement proche d'elle dans le passé non ? J'ai toujours voulu la protéger, la mettre à l'écart des problèmes et je continuerai même après tout ce temps. La grande question est de savoir si j'arriverai à m'y prendre correctement avec elle et de voir si je n'ai pas perdu la notion de la famille vu ce qui s'est passé avec Will. Oui, une trahison que je ne peux oublier surtout que ça concerne la femme que j'ai aimé plus que tout au monde.

Heureusement cette situation est bien différente et Camryn est loin d’être Will. Tentant au mieux de paraître le plus naturel et calme possible lorsqu'elle ouvrit la porte, je posa immédiatement mon regard sur elle avec un sourire quelque peu gêné au coin des lèvres. Normal que j'ai l'impression de la voir pour la première fois tellement elle a grandit et devenue belle ? Qu'elle m'héberge ça ira plus vite pour prendre l'habitude de sa présence. J'en perdis tout simplement le mots à cet instant, préférant me gratter l'arrière du crane comme un gosse conscient qu'il a fait une connerie.

« Je...euh....»

Faire la bise aux autres n'était pas une chose à laquelle j'aspirai, mais je me força étant donné qu'elle était ma cousine et que je ne voulais pas installer une mauvaise ambiance entre nous.

« Si tu n'as pas peur que je te vole ton assiette, alors pourquoi pas.»

C'était vraiment sympa de sa part pour l'invitation, je ne m'y attendais pas pour le coup et c'est avec un humour quelque peu décalé et controversé que je répondis. Jamais je ne lui ferai du mal ou du tord, disons que c'était pour camoufler la gêne omniprésente. Me dirigeant ensuite vers le salon et principalement le canapé où elle m'invita à m'asseoir, je pris place doucement tout en fuyant le regard de Camryn pendant un moment. Si mon frère et elle étaient les deux personnes qui comptaient le plus pour moi au niveau de la famille, désormais elle était la seule et même si j'étais plus vieux, je ne voulais pas la décevoir, la faire changer comme a changé Will en me jugeant ou m'ignorer jusqu'à me planter un couteau dans le dos. Bordel qu'est-ce que j'ai horreur de ce ressentit. Elle me proposa rapidement quelque chose à boire, mais malgré que j'entendis sa proposition je ne répondis pas de suite. Silencieux, les yeux rivés vers la table basse face à moi, je me fis transportai pas des pensées lointaines avant de me ressaisir en sentant le doux parfum de Camryn que dont je commençai à me souvenir. Qu'est-ce que j'ai pu détester cette odeur, mais je ne lui ai jamais dis.

« Une bière.»

Dis-je faiblement avant de relever la tete pour faire bonne figure en lui souriant amicalement. Qu'est-elle devenue après tout ce temps ? Avait-elle réussit à réaliser ses projets ? J'étais bien impatient de le savoir.

« Je voulais te remercier de m'avoir invité à venir, tu es bien la seule à agir comme ça à mon égard malgré ma situation. La plupart me voit comme un dangereux voleur ou un criminel notoire fanatique des objets de valeurs. Non pas que j'aime pas être l'image du parfait voleur, mais je ne suis pas un criminel.»

J’acceptai qu'on me traite de voleur ou d'enflure, mais pas de criminel, je ne suis pas dans cette catégorie. Baissant le regard avec un sourire déçu, j'opta pour un bref silence. C'est ma cousine, je la considérée comme ma petite sœur à l'époque et ma protégée et maintenant qu'elle est de retour j’espérai simplement que sa vision de moi n'ait pas été altérée à un point de non retour, je sais pas si j'arriverai à supporter sa perte, elle qui est ma seule famille désormais.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
✉ identity card ✉

MessageSujet: Re: The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]   


Revenir en haut Aller en bas
 
The black sheep on whom we can matter [Camryn Lockheart]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yes , I've got a black eyes, but it doesn't matter ! - feat Chloé R. Weaver
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GUIDE 2 DEPRAVITY :: Hors-Jeux :: RP-